J’aime les couvertures en plume d’oie

Le plus grand luxe auquel j’ai goûté, c’est bien celui-ci : dormir dans un lit avec un sur-matelas, des oreillers et une couette en plume d’oie. Et le mieux, c’est que ça a duré 4 mois !

Évidemment, on évitera de s’interroger sur la provenance des plumes, parce que ça n’est pas très glamour. Mais en tout cas, le résultat est tout à fait génial.

Si vous avez déjà goûté à la volupté de ce genre de couchage, vous ne pourrez jamais l’oublier.

Si vous ne l’avez jamais fait, payez vous ce luxe au moins une fois dans un hôtel de grand standing en demandant bien s’il y a un sur-matelas, des oreillers et une couette en plume ou duvet d’oie. À moins d’être allergique, bien sûr.

rocking-couette-couetteC’était tellement moelleux, doux, volumineux, chaud, réconfortant, tendre, merveilleux, amusant, beau… C’est incomparable.

Je n’ai pas forcément mieux dormi dans ce lit, mais j’y étais tellement bien, j’avais envie d’y aller, mais même pas pour dormir. C’est le genre de lit où tu as envie de passer ta journée, t’enrouler et te dérouler dans la couette, faire une montagne avec les oreillers, faire une tente sous les draps pour bouquiner. J’avais 12 ans dans ce lit.

J’aime aussi les couettes normales, mais c’est pas aussi bon.

Vous la voyez cette grande couette bien gonflée qui vous ouvre ses bras ?

En cherchant une image pour illustrer cet article, je suis tombée sur cette « rocking couette-couette », c’est génial ce truc !

 

Publicités