J’aime le dernier album d’Avicii « Stories »

avicii-stories-minimixJe dois avouer que je n’ai pas aimé tout de suite. Mais comme souvent avec les choses que j’aime le plus, j’ai toujours des réticences d’abord, mais après j’aime à fond. En général d’ailleurs, si j’aime quelque chose tout de suite beaucoup, je m’en lasse beaucoup plus vite. Alors que là, la première écoute de Stories m’a fait douter. J’adore Avicii, je suis vraiment fan de l’artiste (on a le même âge, il est suédois, il un accent adorable quand il parle anglais), j’ai adoré True, j’ai adoré ses singles précédents. Bon je ne vais pas en boîte ni dans les soirées électros, donc je ne l’ai jamais vu « performer », mais en tout cas, j’aime beaucoup toute la musique qu’il sort.

Je suis un peu une groupie mais je n’en perd pas mon sens critique. Ça n’est pas parce que c’est Avicii que je vais forcément aimer.

avicii-vevo-colours-storiesÀ la première écoute à chaque nouvelle chanson, à part les 2 – 3 que j’avais déjà entendue à la radio ou sur YouTube, j’ai eut une impression de « déjà entendu ». J’avais l’impression que chaque chanson était une reprise d’un truc que j’avais déjà entendu. J’entendais du David Guetta, du Blink 182, du Coldplay, du Weezer, du OwlCity, de la country d’Hart of Dixie, du Nickelback, du Marilyn Manson, du Daft Punk, du reggae. Tout sauf Avicii en fait.

Et puis en le réécoutant (je n’aime pas rester sur une déception), j’ai fini par entendre un peu de sa patte, apprécier les différents sons, les différents styles, et surtout, les paroles des chansons. Parce que c’est ça le but de son album, raconter des histoires.

x240-wjyAlors forcément, Somewhere in Stockholm est celle qui me marque le plus. Le garçon étant suédois, une chanson qui parle de Suède, il y a des chances que ça soit un peu autobiographique. J’aime beaucoup la voix du chanteur sur ce son, et il s’avère qu’est s’est un rappeur suédois, de Stockholm, connu localement : Daniel Adams Ray. Je crois que c’est ça que j’aime dans cette chanson, Avicii travaille avec les gens qu’il aime, en dépit de ce que l’industrie musicale dicte. Je ne pense pas qu’il le fasse dans le but de faire connaître à l’international le type en question, mais juste parce que ça paraissait logique de faire chanter un de ses compatriotes sur un titre pareil. Je sais que je fais une fixette là dessus mais il y a des accents que j’adore, et en l’occurrence j’aime bien l’accent suédois en anglais. Au début j’ai cru que c’était Avicii lui-même qui chantait sur cette chanson. Mais l’accent de Daniel Adams Ray donne sa particularité à cette chanson (en plus de son roulement de tambour à la Green Day).

J’aime bien faire des recherches sur les chansons parce qu’avec les DJ l’avantage c’est que chaque chanson est chantée par un artiste différent, c’est comme une compil en fait. Et ce qui me fait marrer c’est comme le monde est petit. En recherchant à qui appartenait la voix de For a Better Day, j’ai trouvé que c’était Alex Ebert. Et en continuant à naviguer (allez savoir pourquoi j’ai continué à parcourir tout l’article) je me suis rendu compte que cette même personne a signé la musique du générique de la série Suits, Green Back Boogie, que j’adore (la série comme le générique) !

Le clip de Waiting For Love me fait marrer. J’aime beaucoup la chanson, et le clip avec ce vieux en pleine forme qui cherche sa copine me fait penser au livre « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » de Jonas Jonasson (un suédois, encore !)

Sunset Jesus me rapelle Beverly Hills de Weezer. Mais juste l’intro, les premières notes. Et dans la version d’Avicii c’est en accéléré. Ça me rappelle aussi Oasis.

pure-grinding-000127464743-bisiov-t500x500Pure Grinding semble tout droit sorti d’une collaboration avec Daft Punk (oui, oui j’entends du Aerodynamic là dedans).

La rythmique de True Believer me rappelle la reprise de Tainted Love par Marilyn Manson (dont j’évite soigneusement de regarder les clips parce qu’il me fait vraiment flipper ce type…).

City Lights utilise le même rythme que Satisfaction de Benny Benassi, et probablement bien d’autres musiques du monde électro.

Il n’y a bien qu’Avicii pour faire ça, il réussi même à me faire aimer du reggae. Et oui Can’t Catch Me, résolument plus reggae que dancefloor ravi quand même mes oreilles. Je trouve le reggae en général inintéressant, triste et beaucoup trop lent. Mais là, je suis tombée amoureuse de la mélodie à la minute 30. Si je pouvais écouter uniquement la partie musicale de cette chanson d’ailleurs, ça me suffirait.

troubleTrouble. Dès les premières notes on reconnait Wake Me Up. Je me demande pourquoi il a refait une chanson avec précisément, la même musique. Et pourquoi s’il en avait vraiment fait 70, il a choisi celle-ci. Le principe m’intrigue, mais les paroles sont chouettes, la voix est chouette, le tout est bon en fait (d’ailleurs ça me correspond assez ces paroles) :

Je me perds juste pour me retrouver.
Je suis plus intelligent d’un million de kilomètres, mais je n’ai rien appris.
Je ne suis jamais dernier, mais premier non plus.
Je ne suis pas le meilleur,
mais je suis loin d’être le pire.

J’ai, comme Avicii, des goûts musicaux très éclectiques, probablement pour ça que j’aime tout ce qu’il fait. Y compris les visuels très colorés qui sont repris pour chacune des couvertures de ses singles et sur les vidéos du compte YouTube officiel VEVO (où vous pouvez d’ailleurs écouter tout l’album !). J’aime la police d’écriture de son logo. J’aime l’association de ces 2 caractères spéciaux ◢◤ qui lui servent de signature. Ça s’appelle du marketing, mais je trouve ça affreusement efficace !

Si vous avez lu tout cet article en écoutant l’album, vous en avez surement écouté une bonne partie. Alors réécoutez-le bien, je vous laisse en profiter !

Voilà un petit « mix » de tout ce que j’ai reconnu dans cet album (j’en ajouterai peut-être si d’autres me reviennent…) :

Advertisements