J’aime U4 – Koridwen d’Yves Grevet

u4En tout cas j’aime le concept.

U4 est une série de livres qui sort de l’ordinaire : ce sont quatre livres, de quatre auteurs différents, que l’on peut lire dans l’ordre que l’on veut, qui racontent l’histoire de quatre personnages différents, mais en rapport avec un même événement. Un virus mortel a tué 75 % de la population mondiale, seuls les adolescents y survivent. Les quatre héros ont reçu un message leur indiquant d’aller à Paris pour Noël (oui, le 24 décembre, belle date pour sauver le monde !) pour essayer de remonter le temps.

Je n’aime pas particulièrement ce genre de mise en bouche, mais quelque chose m’attirait irrésistiblement vers ces livres. Leur couvertures, leur concept original, et j’ai choisi celui-ci pour le prénom du personnage principal : Koridwen, elle est bretonne. J’adore la Bretagne.

Il se trouve qu’elle est rousse. J’ai l’impression que les roux ont la cote chez les auteurs en ce moment. (Rappelez-vous l’héroïne de Geek Girl est rousse aussi…) Je ne trouve pas que ça ai une grande importance, mais c’est quand même pratique d’avoir un personnage roux, comme ça il ne passe pas inaperçu.

J’ai une sensation étrange en lisant le livre, l’impression de le lire en accéléré. Ça se lit hyper vite, non pas que ce soit passionnant au point de ne pas pouvoir décrocher du livre, mais parce que les phrases sont courtes et que l’auteur va droit au but, il n’y a presque pas de détails. Je dois dire que c’est reposant, quoi qu’un peu flippant.

Je pense que c’est la différence entre un homme qui écrit l’histoire d’une ado, et une femme qui écrit l’histoire d’une ado. Les hommes ne savent pas vraiment ce que c’est d’être une fille à l’adolescence. Quand Koridwen tergiverse, c’est sur deux lignes. (Quand je tergiversais à l’adolescence, personnellement je remplissais des pages et des pages d’écritures) La première fois de la demoiselle tient en trois lignes, alors qu’une femme aurait certainement écrit tout un chapitre. C’est marrant. Mais un peu frustrant. Bon en même temps, le but de l’histoire n’était pas d’avoir les détails de sa première fois, mais de savoir si elle va réussir à sauver le monde, ou pas.

En fait j’ai l’impression d’avoir lu un résumé de l’histoire. Et si ça a pu être publié, alors je me dis que j’ai une chance d’être publiée un jour aussi.

En conclusion c’était bien. Le fait de lire un des livres donne envie de lire les autres pour connaître le parcours des quatre personnages avant qu’ils se retrouvent. Mais en même temps, vu que tu connais déjà la fin, je pense que ça n’est plus pareil. Comme je suis curieuse (et que j’ai les 3 autres livres) je les ai feuilletés aussi. Je n’ai pas envie de me lancer de nouveau dans la lecture de cette histoire avec beaucoup de morts, de coup de feu, de blessures par balles, d’incendies et de désolation, ça n’est pas vraiment mon genre de lecture. Mais je pense que je n’ai pas choisi de lire le meilleur des 4 livres. Je pense que les autres sont mieux écrits. Mais par contre, j’ai l’impression qu’il n’y a que celui-ci qui permet de comprendre la fin.

C’est assez bizarre parce que les quatre personnages qui ont chacun leur livres se rencontrent au bout d’un moment, mais ils ne finissent pas l’aventure ensemble. J’avais imaginé le contraire. Du coup, il faut lire les autres livres pour savoir ce qui leur arrive…

Je suis un peu mitigée en fait. J’aime le concept, la couverture, l’histoire, mais moins le style d’écriture.

U4-Nancy-saga-nathan

Advertisements